40 ans mode d’emploi, de Judd Apatow ✭✭✭✩✩

40 ans mode d’emploi, de Judd Apatow ✭✭✭✩✩

40 ans

La presse adore, les spectateurs beaucoup moins. Long (2h14 quand même), doté d’un humour gras voire vulgaire, dévoilant une intrigue plutôt superficielle, «40 ans : mode d’emploi » n’a rien pour plaire. Les plus déçus lui attribueront tout de même certaines vertus soporifiques.

Pourtant, si certains sortent mécontents, d’autres sont hilares.

L’histoire est celle de Pete (Paul Rudd) et Debbie (Leslie Mann), parents de deux adorables petites filles (quoi que), fraîchement quarantenaires et surtout, complètement paumés. Professionnellement, Pete est en galère. La maison de disque qu’il a créé enchaine les bides. En plus de cela, son père lui réclame sans cesse de l’argent, ce à quoi il est incapable de dire non. Debbie, elle, n’accepte pas son âge. Ne voulant pas vieillir, elle se comporte en gamine pré pubère, en se déhanchant sur les dancefloor et en devenant la meilleure copine d’une de ses employés plutôt bien faite (Megan Fox … et oui, ça calme). Cependant, elle essaye tant bien que mal d’assurer son rôle de mère, d’éducatrice et d’épouse. Mais les disputes sont de plus en plus fréquentes et l’entente devient optionnelle. Entre les parents, c’est du « je t’aime moi non plus ». Adolescents dans leurs têtes, ils n’arrivent pas à avancer, à trouver les compromis adéquats, à pardonner, à grandir tout simplement.

Alors certes, « 40 ans : mode d’emploi » peut énerver et choquer. Mais qu’est-ce que c’est drôle! L’humour, typiquement américain, nous fait lâcher prise. On rit devant des scènes absurdes et grossières, notamment celle, mémorable, de Pete cherchant l’anomalie dans son anus. Effectivement, « c’est pas très fin », comme diraient certains. Mais même si Judd Apatow, le réalisateur, a souvent tendance à surenchérir dans le comique, il arrive à être juste. Il fait le portrait d’un couple en crise avec cette touche de loufoque qui nous enchante.

Comment sera-t-on quand on aura 40 ans ? Si vous voulez un petit aperçu, allez voir ce film. Courez-y si vous avez envie de rire à gorge déployée. Mais surtout, ne vous attendez pas à une comédie très subtile et intellectuelle. « 40 ans : mode d’emploi », c’est gras, c’est singulier, c’est barge, c’est nul, mais c’est bon.

 Sophie Wlodarczak

Image de prévisualisation YouTube

40-Ans-Mode-D_Emploi

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)