73e Mostra de Venise 2016 : The Young Pope ou le Pape roi de Paolo Sorrentino

73e Mostra de Venise 2016 : The Young Pope ou le Pape roi de Paolo Sorrentino

On a vu : The Young Pope, la nouvelle mini-série made in Sorrentino    

–Attention SPOILERS–

L’ACD a vu pour vous, les deux premiers épisodes de la mini-série The Young Pope lors de la célèbre Mostra de Venise.

maxresdefault

Preuve du rapprochement de plus en plus fréquent entre le petit et le grand écran : la Mostra, doyenne des festivals de cinéma, nous présente la mini-série de Canal Plus, Sky Atlantic et HBO, The Young Pope.

The Young Pope rapporte l’arrivée au pouvoir d’un jeune membre du clergé de 45 ans au penchant conservateur et assistant d’un cardinal, qui a été élu pape après avoir trahi son mentor.

Outre ses trois producteurs que nous pouvons qualifier de géants du secteur, la série impressionne aussi par son casting : Jude Law (Stalingrad) en pape charismatique, Diane Keaton (Annie Hall) en none et conseillère du Saint-Père et Cécile de France (L’Auberge Espagnole) en responsable marketing. Trois acteurs que nous avons l’habitude d’admirer sur grand écran. Le premier nous pousse d’abord à l’adorer pour son ironie et son goût de la provocation, avant de nous faire douter jusqu’aux fondements même de sa foi. On ne peut qu’être bouche bée devant son arrivisme et son machiavélisme digne de celui de Franck Underwood (House Of Cards). La seconde nous montre un aspect aussi maternel que manipulateur des acteurs du Vatican. Enfin, la troisième nous offre un second rôle de « groupie » du pape et instrument de nouvelle politique de sa Sainteté. 

Paolo Sorrentino, réalisateur de Youth et de La Grande Bellezza (je ne peux pas tous citer malheureusement) nous donne une vision inédite du Vatican. En effet, la série est loin de la publicité pour l’Eglise. Dès le deuxième épisode, les questions fusent, la principale étant : « comment est-il arrivé au pouvoir ? ».

  D’ailleurs, les plus initiés verront dans le nom même du pape (Pie XIII) une référence directe à Pie XII qui fut à la tête du Vatican de 1939 à 1958 et considéré comme le dernier « pape roi ». Ce symbole prédit donc un absolutisme certain au sein de l’Eglise catholique. Pie XII a joué double-jeu vis à vis des dictateurs lors de la Guerre, Pie XIII serait-il, quant à lui, son propre dictateur ?

Bref, pour être plus clair, on a beaucoup aimé The Young Pope, au point de vous le présenter comme LA série à ne pas manquer cette année. Vivement la suite diffusée prochainement sur Canal + en France.

Thomas Serrou-Soares

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)