Amour et Turbulences de Alexandre Castagnetti ✭✭✭✩✩

Amour et Turbulences de Alexandre Castagnetti ✭✭✭✩✩

amour-et-turbulences-22944_w460cx322cy96

Julie, jolie blondinette un poil maladroite, quitte New-York pour rejoindre Paris où elle doit se marier. Antoine, beau gosse au teint bronzé, un brin débauché, prend le même avion que Julie…et mieux, ils sont voisins de vol. Jusque-ici, tout va bien. Mais patatras. En réalité, ces deux-là se connaissent et se haïssent. Trois ans plus tôt, ils se sont aimés. Mais à en croire leurs mines défaites, leurs comportements gênés, et leurs sourires hypocrites, leur histoire s’est mal terminée. Comme quoi, le hasard ne fait pas toujours bien les choses. Quoi que… Les sept heures de voyage s’annoncent interminables pour nos deux personnages. Pourtant, elles s’avèrent aussi être le moment idéal pour  revenir sur leur passé et mettre les choses à plat.

Grand séducteur, Nicolas Bedos, alias Antoine, change de copines comme il change de caleçons. Sa réputation de cœur d’artichaut le suit partout et c’est d’ailleurs ce qui attire Julie la première fois qu’ils se rencontrent. Elle (Ludivine Saigner), est une artiste. Elle est craquante, drôle, énergique et enfantine. Évidemment, ils finissent par tomber amoureux. Mais visiblement, Antoine n’a pas assuré. Leurs retrouvailles dans l’avion sont loin d’être une partie de plaisir. Julie se montre sèche, boudeuse, antipathique et sans pitié. Antoine est à la fois alcoolo, touchant, penaud et désolé. Le voyage semble être l’unique occasion qui s’offre à lui pour reconquérir sa belle.

Au fil des heures, ils s’envoient des vannes, se charrient, se remémorent des épisodes de leur relation. Et nous, spectateurs, on assiste, enchantés et rieurs, à leur petit manège. Le va et vient entre présent et futur est joliment fait. Les points de vue successifs des deux personnages permettent au film de rebondir et de se renouveler. Les seconds rôles sont particulièrement bons, participant pour beaucoup à la dynamique du film.

Alors oui, « Amour et turbulences » n’est pas un film qui restera gravé dans les mémoires collectives, mais on craque pour sa fraicheur et sa bonne humeur. Ce petit film sans prétention nous booste, nous rend heureux et on sort du cinéma le cœur léger. C’est plein de clichés, avouons-le, mais on décolle le temps de la séance. L’histoire nous entraine dans les nuages tant elle est mignonne et pétillante !

Messieurs, emmenez-y votre petite amie, elle sera ravie. Si vous êtes célibataires, assumez-vous et allez prendre un peu de bon temps devant une comédie romantique comme on les aime. Et au passage, prenez en de la graine, parce que les vieilles méthodes de drague d’Antoine, certes c’est du réchauffé, mais quand même, elles font fondre les demoiselles…

Sophie Wlodarczak

Image de prévisualisation YouTube

Amour-et-turbulences_portrait_w858

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)