Bonnie and Clyde (1967)

De Arthur Penn 

Avec Warren Beatty, Faye Dunaway

 

Dans les années 30, l’Amérique est en pleine dépression. Une jolie serveuse, Bonnie Parker (Faye Dunaway), tombe amoureuse d’un jeune voyou, Clyde Barrow (Warren Beatty), et décide de le suivre. De braquage en braquage, ils vont semer la panique dans tout le Midwest et le Sud des États-Unis…

 

La paternité de ce film mythique revient à deux scénaristes de talent, David Newman et Robert Benton, qui se sont inspiré du livre de John Toland The Dillinger Days, pour raconter une histoire de héros populaires, anti-conformistes, tout à fait dans l’air du temps de cette fin des années 60. Très influencés par le cinéma de Jean-Luc Godard et François Truffaut, les auteurs se sont tournés vers l’acteur-producteur influent Warren Beatty, qui a su convaincre les studios et Arthur Penn de se lancer dans un projet assez osé pour l’époque (l’évocation de l’impuissance sexuelle du héros, le caractère marginal des personnages, le réalisme de la mise en scène, la violence extrême).

S’il reçut à sa sortie, en 1967, un accueil controversé de la critique, l’enthousiasme du public et de quelques journalistes éclairés fit en peu de temps de Bonnie And Clyde un film phénomène. Sur les dix nominations qui lui avaient été attribuées, il remporta l’Oscar du Meilleur second rôle féminin (Estelle Parsons) et celui de la Meilleure Photo (Burnett Guffey).

Image de prévisualisation YouTube

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)