Clint Eastwood, l’Impitoyable

Clint Eastwood, l’Impitoyable

Le 21 juin ressortait en version restaurée le western « Impitoyable » réalisé et interprété par Clint Eastwood. Ce film a reçu quatre oscars en 1992, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur.

« Impitoyable » se passe en 1880 et raconte l’histoire de William Munny, joué par Clint Eastwood lui-même, un ancien tueur repenti après avoir rencontré une femme, aujourd’hui décédée. William se retrouve cependant obligé de se retourner vers le crime afin de récupérer de l’argent pour ses enfants. Pour cela, William doit tuer, avec l’aide d’un ancien ami et d’un jeune, deux cow-boys qui ont scarifié une prostituée.

25 ans après la sortie du film, Clint Eastwood a 87 ans (c’était son anniversaire mercredi) et depuis ce film, le personnage Clint Eastwood, faisant aujourd’hui partie de la culture populaire, a considérablement changé, a évolué, a vieilli.

En effet, « Impitoyable » est différent de tous les films précédents de l’acteur-réalisateur. Clint Eastwood y interprète un vieil homme hanté, détruit, qui s’occupe de ses cochons et qui n’arrive plus à monter à cheval. Ça change du personnage intimidant et comique que l’on avait l’habitude de voir.

Ce changement de personnage est justement l’intérêt même du film. William Munny passe tout le film à se convaincre qu’il a changé, qu’il est devenu un type bien. Et ce qui est horrible, c’est qu’il n’y arrive pas. « Impitoyable » est une décadence où le personnage principal finit par redevenir la personne dont il veut se séparer.

Cette décadence augmente en même temps que la violence dans ce film. Les différents personnages deviennent tous plus noirs et mauvais, même Clint Eastwood finit par assumer le monstre qu’il est, lors de cette scène fantastique entre lui et Gene Hackman.

« J’ai tué des femmes et des enfants. J’ai tué tout ce qui marche ou rampe, à un moment ou à un autre. Et je suis là pour te tuer. »

La cruauté du film nous fait vivre donc un vrai décalage avec ces films précédents, qui étaient sur un ton beaucoup plus comique. Clint Eastwood ne nous offre dans « Impitoyable » que de très rares moments de poésie (ceux avec la musique, sensée représenter Claudia, la femme morte de William Munny).

Bref, le personnage Clint Eastwood a subi un tournant avec ce film, qui depuis centre ses films sur des personnages repenti, meurtri et hanté par le passé (ex : Sur la route de Madison, Mystic River, Million Dollar Baby, Gran Torino, American Sniper).

Ce changement est selon moi du au vieillissement de Clint Eastwood, qui avait déjà 62 ans lors du tournage. Il possédait le scénario depuis plusieurs années, et a attendu d’avoir plus de hier que de demain, pour aborder ce thème.

Félix D’Amade

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)