Grace Kelly fait parler d’elle – Cannes 2014

Grace Kelly fait parler d’elle – Cannes 2014

Grace-Kelly-001

Le festival de Cannes 2014 a choisi d’ouvrir les festivités avec Grace de Monaco (hors compétition) réalisé par Olivier Dahan. Si le film attise la curiosité des cinéphiles, il fait bondir les héritiers de la Princesse.  Trop de glamour, trop de fiction, trop de paillettes. C’est globalement l’avis du Palais.

Alors qu’il y avait déjà eu une polémique entre le réalisateur et son producteur américain Harvey Weinstein,  un nouveau débat s’engage sur le film. Plus de trente ans après son décès, Grace Kelly est toujours sur le devant de la scène. Retour en films sur le parcours de cette femme pas comme les autres.

Ouverture_ACCR

Grace Kelly est née en 1929 aux Etats-Unis. Elle débute sa carrière au théâtre, mais c’est le cinéma qui fera d’elle une star. Repérée par hasard par Gary Cooper lors d’une visite de studio, elle se fait engager pour jouer dans Le train sifflera trois fois, film qui la révèlera aux spectateurs.

Le second rôle qu’elle tient dans Mogambo, de John Ford, marque la critique à tel point qu’elle est nominée pour l’Oscar du meilleur second rôle féminin. Par la suite, elle séduit Hitchcock, qui la propulsera vers la gloire avec  Le crime était presque parfait.

En 1955, elle remporte l’Oscar de la meilleure actrice pour Une fille de la province, de George Seaton. Alors qu’elle brille dans le milieu du cinéma, elle met fin à sa carrière d’actrice pour épouser le prince Rainier III de Monaco, en 1956.

Hitchcock restera vraisemblablement le réalisateur le plus marquant dans la filmographie de la Princesse. Fenêtre sur cour et La main au collet (ainsi que sa scène mémorable du baiser) resteront probablement encore longtemps dans nos mémoires.

main-au-collet-1955-10-g

Dans La main au collet, avec Gary Grant

 

Sophie Wlodarczak

 

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)