La Cage Dorée, de Lannick Gautry ✭✭✩✩✩

La Cage Dorée, de Lannick Gautry ✭✭✩✩✩

la-cage-doree
« Drôle et touchant », « une comédie à la portugaise » les affiches de métro que vous n’avez pas pu ratées ces derniers jours ne manquent pas d’adjectifs élogieux pour vendre cette  comédie coup de cœur du festival de L’Alpe D’huez. Un festival qui a l’habitude de nous sortir les futures petites pépites du cinéma en matière de comédie; l’Arnacoeur, Starbuck  ou encore Hasta la Vista y sont tous passés. A quoi fallait-il donc s’attendre de la part de cette nouvelle comédie ?

A pas grand-chose finalement… L’intrigue tourne autour d’une famille de portugais immigrés : le père travaillant comme ouvrier sur un chantier et la femme comme concierge dans un bel immeuble parisien. Bien sûr celle-ci est exploitée par tout l’immeuble pour  sa gentillesse et sa générosité. Leur fils scolarisé dans un lycée parisien, tente de s’intégrer parmi ces petits camarades tous issus des beaux quartiers en cachant ces origines portugaises. Vous l’aurez compris, le film a cette fâcheuse manie à vouloir à tout prix nous apitoyer sur le pauvre sort de ces portugais. Et oui ! C’est dur de vivre à Paris et d’être portugais. A croire que lorsqu’on est portugais à Paris, on est condamné à être pauvre…
Après un début qui peine à installer le décor et à présenter les personnages malgré une BO omniprésente et aux sonorités bien portugaises, l’intrigue s’amorce enfin lorsque les parents reçoivent une lettre du Portugal. Un de leur proche vient de mourir et ils viennent d’hériter d’une maison qu’ils ne pourront obtenir qu’à condition de retourner au Portugal. Problème ! Leurs enfants ont grandi en France et ne se voient pas du tout s’installer dans un pays qu’ils ne connaissent pas. Surtout que la fille ainée envisage de se marier avec un français. UN FRANÇAIS ! Chose impensable pour certains proches de la famille. Le film va ensuite s’étirer sur  1h30 sur le dilemme partir ou rester et la préparation du dîner de présentation entre les parents réciproques des futurs mariés.

La Cage Dorée repose comme toute comédie sur des clichés mais ne parvient pas à en jouer ni à s’en détacher. Les acteurs tombent bien trop souvent dans le surjeu et échouent à nous faire rire. Et le visage livide souvent inexpressif de Rita Blanco ne parvient pas à nous faire ressentir le moindre rayon de soleil.

Une comédie survendue qui ne mérite pas l’enthousiasme reçu !

C.D

Image de prévisualisation YouTube

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)