Le Voyage Du Directeur Des Ressources Humaines

Le Voyage Du Directeur Des Ressources Humaines

Drame d’Eran Riklis, sorti en décembre 2010

Jérusalem, 2002. Suite à la mort d’une de ses employées dans un attentat-suicide, le Directeur des Ressources Humaines d’une importante boulangerie de la ville doit transporter le corps de la victime dans son pays natal, en Europe de l’Est. Un voyage pour racheter l’image de la société, qui sera semé de péripéties et lui permettra de se retrouver en harmonie avec lui-même (comme c’est beau !).

Après « La fiancée syrienne », Eran Riklis nous présente un sujet moins grave. Si la première partie du film, en Israël, est entourée d’une atmosphère assez lourde, le film tend vite vers la comédie, lorsque le personnage principal (le DRH du titre) arrive en Europe de l’Est. Dès le début du film, on devine l’histoire : chaque fois que le DRH pense arriver au but, il est confronté à de nouveaux obstacles, qui transforment ce très court déplacement en véritable road trip. Sur la route, il va rencontrer des personnages hauts en couleur mais qui restent très clichés, comme le méchant journaliste qui est en fait très sensible ou le fils rebelle de la défunte avec qui le DRH va entretenir une relation père/fils. Eran Riklis respecte les codes du road movie en y apportant uniquement comme originalité le choix du lieu. On aurait pu attendre mieux de ce réalisateur maintes fois primé. Il est rare qu’un road movie soit vraiment mauvais, on passe donc un moment agréable, mais vite oublié. Dans la catégorie « films israéliens de 2010 », préférez le très beau « A cinq heures de Paris » de Leon Prudovsky.

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)