Les sentiers de la gloire (1957)

De Stanley Kubrick 

Avec Kirk Douglas , Adolphe Menjou, George Macready

Au cours de la Première Guerre mondiale, le haut commandement de l’armée française oblige ses troupes à se lancer à l’assaut d’une place forte allemande réputée imprenable. Le jeune colonel Dax (Kirk Douglas), qui mène l’offensive, voit ainsi mourir un par un la plupart de ses hommes. Terrorisés et épuisés, les survivants refusent d’avancer. Rendus furieux par ce qu’ils considèrent comme une mutinerie, les généraux décident de faire exécuter, pour l’exemple, trois jeunes militaires pris au hasard…

Impitoyable et terriblement cynique, Les Sentiers de la gloire demeure probablement l’un des plus âpres pamphlets contre la guerre jamais portés à l’écran. Le film, paru en 1958, était basé sur un court roman écrit en 1934 par Humphrey Cobb, inspiré par un récent procès en France (les familles de cinq soldats français exécutés pour mutinerie réclamaient des dommages et intérêts à l’armée). Ce film profondément antimilitariste, qui démontre efficacement l’absurdité du comportement de l’aristocratie militaire, fut tourné avec un grand souci de réalisme par Stanley Kubrick, qui avait fait reconstituer méticuleusement un champ de bataille et les tranchées. Les Sentiers de la gloire reçut un accueil très mitigé à sa sortie. Les autorités françaises accusèrent même Kubrick de diffamation du haut commandement français et d’atteinte à l’honneur de la patrie, interdisant la diffusion de ce chef-d’œuvre en France, jusqu’en 1976.

Image de prévisualisation YouTube

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)