Metropolis (1927)

De Fritz Lang 

Avec Brigitte Helm , Alfred Abel, Gustav Frohlïch

 

En 2026… En apparence, Metropolis est une cité extraordinaire, un miracle de la technologie. Mais tandis que les castes privilégiées coulent des jours heureux dans des jardins suspendus, les ouvriers travaillent jour et nuit dans les profondeurs de la terre pour alimenter les machines. Un jour, le fils du maître de la ville, voulant suivre une jeune femme dont il est tombé amoureux, s’aventure dans les souterrains et découvre l’horreur de ce monde parallèle…

 

Selon la légende, voici donc « le plus grand film de science-fiction de tous les temps ». Et la légende dit vrai. Il est même étonnant de constater à quel point son esthétique et ses images spectaculaires ont influencé tout ce que le genre compte de meilleur, de « Blade Runner » à « Dark City ». Dernier coup d’éclat du cinéma expressionniste allemand, ce film séminal et visionnaire réalisé en 1927 par Fritz Lang d’après un récit de sa compagne Thea von Harbou, n’a curieusement pas trouvé son public à sa sortie. L’échec retentissant ayant entraîné moult remontages et transformations, il était jusqu’à aujourd’hui impossible de visionner le film muet dans une version satisfaisante (un quart est considéré comme perdu). Grâce au travail d’orfèvre auquel se sont livrés Enno Patalas dans les années 80 et plus récemment la fondation Friedrich-Wilhelm-Murnau, le chef-d’œuvre a pu être restauré numériquement en suivant le montage original et récupérer enfin sa bande son initiale composée par Gottfried Huppertz. Metropolis, anobli par l’Unesco, est le premier film à être classé parmi les documentaires de patrimoine mondial.

 

 

Image de prévisualisation YouTube

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)