Queen of Montreuil, de Sólveig Anspach ✭✭✩✩✩

Queen of Montreuil, de Sólveig Anspach ✭✭✩✩✩

queen montreuilOn connaissait déjà Sólveig Anspach, la réalisatrice, pour sa comédie islandaise Back Soon. Ici, elle tente de revenir avec un univers empreint d’humour et de légèreté.

En quelques mots, « Queen of Montreuil » raconte l’histoire d’Agathe (Florence Loiret-Caille, excellente), de retour chez elle, à Montreuil, après être allée chercher son mari…réduit en cendres. En effet, elle  ramène avec elle l’urne contenant les restes de son défunt. La joie n’est donc pas au rendez-vous. Le problème, c’est cette urne. Elle est encombrante. Elle est dérangeante. Elle suscite de la tristesse. Et surtout, elle empêche Agathe de faire son deuil. Ce sont alors ses voisins, gentils mais maladroits au possible, et deux islandais (une mère et son fils) fraîchement débarqués, qui  vont l’aider à surmonter sa peine.  La femme, complètement déjantée, va tenter de lui communiquer son énergie sans borne. Le fils, sage et plutôt charmant, va accueillir à la maison une otarie abandonnée du zoo de Vincennes… Et oui, comme quoi il ne faut pas aller chercher bien loin, la folie est à notre porte.

Au-delà du fait qu’il montre des parcours atypiques, des personnages singuliers, des situations insolites, ce film est d’une simplicité déconcertante. A la fois juste et décalé, drôle et poétique, il est une jolie leçon de vie. Il y a des passages franchement drôles…d’autres un peu moins (le coup du phoque, au début, c’est tordant, et puis ça devient vite lassant…).

L’amitié triomphe et la solidarité est de mise. Sympathique est l’adjectif qui qualifie le mieux ce long métrage à petit budget. Pas de quoi pavoiser, mais c’est assez pour passer un bon moment. Et on n’en demande pas plus. Alors même si ce film n’est pas un chef d’œuvre absolument, il trotte dans nos têtes, fait son petit bonhomme de chemin, et finalement cherche à nous rappeler quelles sont les choses essentielles aujourd’hui: vivre ensemble, s’encourager, s’aider, s’aimer, mais aussi s’engueuler, se chercher, se haïr, souffrir…du moment qu’on n’est pas seul. Après tout, ce n’est pas tellement compliqué. Mais ce n’est pourtant pas si simple…

Sophie Wlodarczak

Image de prévisualisation YouTube

affiche-queen-of-montreuil

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)