Qui est Lambert Wilson ?

Close up french actor and singer Lambert Wilson.

Figure de proue du cinéma français, Lambert Wilson a été choisi pour être le maître de  cérémonie du Festival de Cannes cette année. Mais si Lambert Wilson est bon acteur, il est aussi chanteur. Cet artiste complet navigue entre scène de théâtre, plateau de tournage, salle d’enregistrement et de concert… Dans le cadre de notre thématique « Cannes », revenons sur le parcours de cet homme prédestiné au milieu artistique.

Lambert Wilson est le fils de Georges Wilson, qui était un grand acteur, metteur en scène et directeur du Théâtre National de Chaillot. C’est donc très jeune qu’il est plongé dans l’univers du théâtre. Il se dirige sans hésiter vers des études d’art dramatique, où il apprend les ficelles du métier d’acteur, mais aussi quelques notions de chant qui lui seront précieuses pour la suite.

Ce polyglotte touche à tout commence sa carrière française dans les années 80 dans un film de Jean Girault (on lui doit tous les « Gendarmes », avec les fameux Louis de Funès, Michel Galabru, Guy Grosso…). En 1989, il reçoit le Prix Jean-Gabin pour son interprétation de l’Abbé Pierre dans le film Hiver 54, l’abbé Pierre.

Son grand atout est d’avoir la chance de jouer dans des films bien différents : il passe avec une aisance déstabilisante de la comédie musicale (On connait la chanson, en 1997, du très grand Alain Resnais), à la comédie populaire (Jet Set en 2000) ou décalée (Palais Royal ! en 2005 aux côtés de Valérie Lermercier). Son rôle dans Matrix Reloaded et Matrix Revolutions en 2002 a propulsé sa carrière internationale.  En 2010, il joue le rôle de Frère Christian de Clergé dans le magnifique Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois, qui fut récompensé par le Grand Prix du Festival de Cannes. Il est aussi celui qui prêta sa voix à Ernest dans le très poétique et joli film d’animation Ernest et Célestine. En ce moment, vous pouvez le retrouver dans les salles avec Barbecue.

On passera les détails de ses grands succès théâtraux ou télévisuels, car ils sont nombreux. Lambert Wilson est incontestablement un artiste hors pair. On comprend pourquoi il a été désigné comme maître de cérémonie à Cannes.

FOCUS SUR SON ROLE DANS DES HOMMES ET DES DIEUX DE XAVIER BEAUVOIS

des hommes et des dieux

Frère Christian a transformé l’image qu’on a de Lambert Wilson. Dans le rôle de ce moine érudit, il a bouleversé les spectateurs. Lui-même n’en revenait pas du succès phénoménal du film. Pour la première fois dans sa carrière d’acteur, il a dû être juste et cohérent. Ne pas en rajouter. S’affranchir de la séduction. Pas évident quand on connait la filmographie de l’acteur…

Des hommes et des dieux s’empare de l’événement de l’année 1996 pour en faire un film splendide. Cette année-là, sept moines trappistes français s’étaient fait enlever et assassiner en Algérie. Les coupables n’ont pas été identifiés.

Le film reprend les faits, en exposant huit moines français, perchés dans leur monastère situé dans les montagnes du Maghreb. Ils vivent en harmonie avec les frères musulmans. Mais quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L’armée propose une protection aux moines, qui refusent. Que doivent-ils faire ? Partir pour sauver leur vie, ou rester pour soutenir la population déboussolée par un climat de guerre civile ? Ils choisissent de ne pas bouger, de ne rien lâcher, malgré le danger.

Un film que l’on vous conseille fortement, pour ces acteurs et sa mise en scène, pour sa musique, pour son histoire… On en reste bouche bée.

Et pour finir tout en rythmique, on vous propose vous laisser entrainer par sa chanson « Trois c’est trop »… Image de prévisualisation YouTube

festival cannes 2014

Sophie Wlodarczak

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)