Week-end Royal, de Roger Michell avec Bill Murray

Week-end Royal, de Roger Michell avec Bill Murray

Week-end Royal

Envie d’un film léger (un peu trop), sans prise de tête (encore que…), avec une petite touche d’humour (un peu lourd à la longue) ?

Week-end Royal est fait pour vous. 
En soi, l’histoire ne présageait rien d’excellent, mais rien de catastrophique non plus. Et puis il est parfois bon de faire un break intellectuel. On est en juin 1939, Georges VI et sa femme sont invités à passer un week-end à la campagne auprès du Président Franklin D. Roosevelt. L’Angleterre est dans une situation plutôt délicate puisqu’elle est à deux doigts d’entrer en guerre contre l’Allemagne. Alors un peu d’aide de la part des Etats-Unis n’est pas négligeable… Mais le président américain est préoccupé par une toute autre affaire : sa relation avec Daisy, sa cousine, pénible et timide, niaise et molle ( j’y vais un peu fort mais bon…).  C’est le drame lorsque cette dernière apprend qu’à Dallas, euh pardon, dans la vie du président, c’est les feux de l’amour.

Bill Murray, dans le rôle du tombeur, est assez bon. Il a une certaine classe qui séduit et apporte un peu de légèreté. Surtout, il nous empêche de tomber dans l’ennui total. Quant aux autres, mieux vaut les oublier. Samuel West, qui joue Georges VI est très loin d’égaler Colin Firth dans Le Discours d’un roi et Daisy, la cousine, jouée par Laura Linney était bien mieux dans Love Actually.

Maintenant à vous de voir…

Dernier avertissement : surtout ne faites pas comme moi, n’oubliez pas votre carte étudiante, parce que ça fait vraiment mal de payer 10 euros pour aller voir Week-end Royal.

Sophie Wlodarczak

Image de prévisualisation YouTube

affiche-week-end-royal

About the Author

Leave a Reply

Optionally add an image (JPEG only)